Qu’est-ce que la communication 360 ? Définition

La Communication 360 degrés, voilà bien une expression que l’on retrouve sur de nombreux supports publicitaires d’agences de communication un peu partout en France. Mais cette expression a un sens particulier que nous expliquons dans ce sujet qui concerne chaque entité.

Qu’est-ce que la « com 360° » ?

La communication 360 degrés mobilise tous les points de contact entre la marque et le client et fait en soi partie d’une stratégie globale de communication et de marketing : elle vise à informer les utilisateurs potentiels, que l’on qualifie généralement de « cibles », et de créer le désir afin de déclencher un achat. Une communication 360° doit être en phase avec les aspirations des clients tout en étant réaliste par rapport au produit ou service proposé. Les professionnels qui la mettent en place veillent à ce qu’elle soit constituée de l’ensemble des leviers qui permettent la diffusion d’un message auprès d’une certaine audience en s’appuyant particulièrement sur ce que l’on appelle le brand content afin d’apporter de la valeur ajoutée aux utilisateurs ciblés.

A l’instar de la proposition de valeur évoquée dans notre blog Marketing, l’intérêt de la communication 360 est de donner vie aux produits et services auprès de différentes cibles définies à l’avance. Elle permet aussi d’établir un dialogue avec le client et contribue à l’expérience de marque.

Comment faire de la communication 360 ?

En marketing et en communication, il est important de se fixer des objectifs qui se traduisent par la mise en place d’un plan de communication 360 degrés.

Première étape : Il faut donc recenser les points de contact en identifiant les lieux, les situations, les supports correspondants au processus de décision de l’utilisateur potentiel (notamment l’émergence du besoin, la recherche d’information, la comparaison, le choix, l’évaluation, le partage, la recommandation).

Seconde étape : Lister les interactions pour chacun des points de contact identifiés et préciser la nature ême de l’interaction (c’est important) : Faire connaître, donner envie, etc.

Troisième étape : Dans l’ensemble, identifier précisément les cibles de communication pertinentes : Clients, prescripteurs, influenceurs ou partenaires par exemple.

Quatrième étape : Bien définir les leviers de contenus. En la matière, l’offre est très large : publicité digitale (mais lesquelles ? Google Ads ? Affiliation, remarketing Facebook ?), influenceurs, réseaux sociaux, site Web, affichage, packaging, magasin, relations presse, partenariats, etc.

Cinquième étape : Suivre et mesurer la performance des effets du plan de communication pour se permettre d’ajuster véritablement les décisions ensuite.

Comment aller plus loin ?

Très clairement, chaque entreprise a besoin d’une communication la plus large possible, l’expression 360 est un peu excessive dans une grande majorité des cas. On parle aujourd’hui de communication ommnicanale : Pour réussir l’expérience de la marque, il est important d’optimiser chacun des contacts avec le client consommateur.

Par ailleurs, il est des erreurs possibles à la mise ne place d’une communication 360. C’est la raison pour laquelle nous vous conseillons de faire appel à des professionnels extérieurs pour la mise en place du plan d’actions. On peut en effet faire passer des messages contradictoires entre les différents canaux et points de contact.

Il ne faut pas se contenter de parler du produit : Une marque doit « prendre la parole » sur des sujets où elle est légitime et susceptible d’apporter de la valeur aux clients.

Parfois, les entreprises font l’erreur de restreindre la communication à la publicité, souvent inaccessible aux petites entreprises. Ne pas prendre en compte le potentiel du digital est juste une faute professionnelle : Associée à des influenceurs, de nombreuses petites marques ont en effet pu émerger.

Laissez un commentaire