Plan de site de club entreprise (création et accompagnment)

Voici le plan de notre site Internet clubentreprise.fr

Pages

Articles par catégorie

Pourquoi créer une nouvelle page qui évoque la création d’entreprise, il existe déjà des dizaines de sites peut-être même des milliers. Tout a déjà été dit sans aucun doute.

Et bien non, c’est évident la création est un florilège de pratiques et de méthodes. Elle se réinvente sans cesse, elle est soumise à la mode et à un renouvellement de loi assez impressionnant.

En effet chaque Président voire même premier ministre veut laisser son empreinte. Et quel est le sujet porteur et très positif dans l’esprit des Français ?

Vous l’avez compris, c’est le pouvoir d’achat. Non en fat pas du tout le positif c’est la création d’entreprise. On réforme le marché du travail, bof bof, mais améliorer la création, là on est vraiment dans la démarche d’actions, de facilitateurs, de découvreurs de talents…

 

Cette nouvelle page nous la voyons comme un projet de création d’entreprise et pour sa réussite nous y croyons. Nous souhaitons apporter notre expérience mais de manière quelque peu décalés.

Le travail évolue, la création d’entreprise aussi, on peut travailler en riant, on n’est pas obligé de s’ennuyer avec ses collègues. Tout ce management à la papy russe (désolé) va évoluer.

Aussi nous avons pris le parti de le faire à notre image. Vous allez pouvoir découvrir rapidement que nous sommes sérieux également, la preuve dans la suite.

 

La création d’entreprise correspond a un projet de vie. Une personne qui créé c’est un acteur de la vie économique qui prend son destin en main. Si une phrase est à citer ici c’est celle de J.F. Kennedy dans son discours inaugural 1961,

 

« Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays. »

 

Cette phrase est à replacer dans un contexte de guerre froide, très froide. Mais elle rappelle également le passé des Etats-Unis. L’autonomie et l’auto-suffisance pour se créer une nouvelle vie. Un peu à la manière des migrants européens qui partaient vers l’ouest avec un chariot et des espoirs. Parfois ils passaient et arrivaient en Eldorado, parfois non….

 

Déjà à travers cet exemple, on touche au fondement de la création d’entreprise, tout le monde ne peut pas gagner. Celui qui s’engage dans cette voie en cherchant à tout sécuriser, commet une erreur de conception.

 

Bon pour terminer avec les citations, nous nous devons de citer celle de Churchill qui promet du sang et des larmes à ces concitoyens au moment où la Grande Bretagne se retrouve seule face aux nazies. Si vous souhaitez créer, voilà ce qui va arriver…

 

C’est dur, c’est compliqué, vous n’êtes pas aidé, vous êtes seuls, Il faut gérer mille choses, tout les mauvaises nouvelles arrivent en même temps…Mais en définitive, rien ne remplace la joie de faire partie de ceux qui ont surmontés ces épreuves cela n’a pas de prix.

 

Si tout le monde n’y arrivera pas on peut néanmoins affirmer que « 100 % des gagnants ont tentés leurs chances » cela reste vrai pour la création d’entreprise. Ce slogan piqué à la Française des jeux, sous-entend quand même que tenter sa chance est nécessaire. Il ne faut pas vivre avec des regrets. Vivre tue alors autant vivre intensément !

Je pense que vous l’avez compris ce site sera réaliste, mais léger.

La création d’entreprise n’est pas l’Everest ce n’est pas non plus un enterrement alors pourquoi faudrait-il être sérieux tout le temps.

Attention les informations factuelles seront sérieuses et fiables. Nous n’allons pas vous parler d’un taux d’imposition à 2 % pour vous faire une blague. Enfin pour Google Ireland ce n’est pas une blague mais pour vous qui vous lancez, n’y pensez pas.

D’autant que la création d’entreprise c’est sans doute une première pour vous.

Et comme toutes les premières fois, vous allez commettre des erreurs. Et heureusement d’ailleurs, c’est grâce à ces mauvais choix que vous allez apprendre votre dernier métier…celui de Chef d’Entreprise.

Voilà le mot est lâché, vous allez passer dans l’autre camp, vous étiez, salariés, étudiants, demandeurs d’emploi, retraité…Vous allez devenir Chef d’Entreprise.

Le mal incarné ! Rassurez-vous rien, de tout cela n’arrivera, ou plutôt il arrivera ce que vous avez envie qu’il arrive. Et c’est cela le grand bonheur de la création d’entreprise. Vous être le seul maître à bord.

Vous pouvez décider de tout. Et cela va plus loin, vous DEVEZ décider de tout. Même sur des sujets que vous ne maîtrisez pas ou pas assez. Parfois dans ces moments-là, vous allez sentir un poids peser sur vos épaules. Vous vous demanderez alors, pourquoi vous vous êtes engagez dans cette galère ?

 

Nous pouvons vous rassurer sur ce point très simplement. Tous les chefs d’entreprise qui ont passé le cap des cinq années pourront vous dire « Je doute souvent ». Le doute et la prise de décision sur des informations parcellaires fait partie du job.

Oui l’instinct du chef d’entreprise est sollicité.  Bien entendu nous ne parlons pas d’un instinct comme celui de la survie. Mais bien d’un travail de fond pour se documenter et se tenir informé pour réduire le risque au minimum et en définitive prendre une décision avec une information à 75 ou 80 % claire.

Oui le chef d’entreprise est tout d’abord, un Décideur.

En résumé cela donne cela :

Un problème→une analyse→une prise de renseignements→une ébauche de plusieurs solutions → et enfin le choix de la solution qui semble la meilleure. Et parfois on se trompe.

Est-ce grave ? Ce site parlera souvent de l’erreur. Mais toujours comme d’une vertu. Sans erreur pas d’apprentissage donc pas d’amélioration.

Même nous pouvons aller plus loin, si j’observe les erreurs des autres, je les évite. Nous reviendrons longuement sur l’observation des « autres » concurrents, confrères… Trouver une idée de création passe aussi beaucoup par cette démarche d’observation.

 

Si vous pensez que c’est beaucoup de blabla, détrompez-vous. Pour conjurer ces problèmes des solutions existent, nous allons les détailler sur ce site. Mais attention à celui qui pense qu’il a tout prévu…Il est dans l’illusion et ne verra peut-être pas arriver le gros problème.

Aussi plutôt que de partir avec tout un attirail sur vos épaules pour parer à toute éventualité, partez et voyagez léger mais toujours en alerte. Nous reviendrons en détails sur la préparation psychologique du futur dirigeant. C’est un aspect crucial de votre réussite d’entreprise.

Alors, toujours avec nous après cette introduction ? Oui alors passons aux 25 raisons de venir souvent sur ce site, vous trouverez :

1          De l’information générale sur la création d’entreprise,

2          Des blagues de chefs d’entreprises…Et oui ils ne sont pas tous comme Carlos Ghon…;-)

3          La démarche pragmatique à adopter. La création n’est pas une science dure, mais plutôt un             processus d’aller et venue continue entre la théorie et la pratique.

4          Des témoignages d’autres chefs d’entreprises pour vous donner envie…ou pas.

5          Des conseils pratiques pour ne pas disparaître dans les 6 premiers mois. (Garantie)

6          Des prières et des incantations pour faire disparaître un concurrent gênant (non garantie)

7          Un soutien moral et comment entretenir ce carburant si important.

8          Des belles images de chefs d’entreprises heureux (Un modèle c’est important).

9          Des articles coup de gueule, quand on pense que là vraiment cela ne va pas.

10        Des photos de nous….Pas de chance pour vous.

11        Du sérieux, oui on peut plaisanter mais on n’est pas des rigolos.

12        Un écorché de l’entrepreneur moderne ! (Nous avons sacrifié un entrepreneur pour cet item)

13        Pas de 13 cela porte malheur, le chef d’entreprise à des grisgris

14        Des échanges, pourquoi pas imaginer de se parler. (Mais il faudra nous appeler Maîtres)

15        Du marketing, sans lui pas d’entreprises,

16        De la gestion prévisionnelle, si si c’est obligatoire,

17        A la recherche de l’idée parfaite,

18        Comment transformer son idée en un projet,

19        L’étude de marché, cela ressemble à un chaudron dans lequel on mélange pas mal de choses,

20        De la méthode, un projet c’est long, il faut un peu s’organiser,

21        Des outils, exemple une feuille, des ciseaux et une pierre, indispensable pour trouver la personne qui prépare le café.

22        Des sites de références, soyons honnête nous ne sommes pas (encore) les meilleurs.

23        Des photos osées pour maître chanteur, un exemple votre banquier dans une position      particulière, outil indispensable pour décrocher un emprunt de 100.000€ à 0,5 % sur 45ans.

24        La préparation mentale du porteur de projet, réellement c’est très important,

25        les 5 règles d’or du dépôt de bilan illustré par Uderzo.

26        Mon plan en trois points : 1 le réseau, 2 le réseau, 3 le réseau.

 

Pour ceux qui ont pris la peine d’arriver jusqu’ici. Bravo, Vous venez de gagner la première épreuve, celle de la détermination. Qualité indispensable pour devenir chef d’entreprise.

Bien entendu, tous ces sujets ne seront pas traités. Nous sommes des professionnels nous vous l’avons déjà expliqué. Mais nous aimons ne pas nous prendre au sérieux. Pour ceux que cela indispose, nous comprenons et nous vous invitons à visiter ce site (un faux 404 avec une photo de 404 Peugeot).

Le constat :

A travers notre expérience d’accompagnateur, il nous a été demandé des idées de créations. Et notre réponse à toujours la même, si nous connaissons LA bonne idée, vous ne pensez pas que nous allons vous la donner.

D’ailleurs à ce jeu-là, l’un de nous a craqué et il a créé sa boîte !

Tout cela pour dire que personne ne va vous aider pour trouver l’idée géniale. Pour la simple et bonne raison. Elle n’existe pas cette idée géniale.

Un exemple :

je vous invite à un petit voyage dans le temps, 2007, vous terminez vos études et vous aimeriez garder le contact avec vos potes étudiant(e)s. Comment ? Faire un book comme les américains, oui mais les personnes vont déménager changer d’adresse de téléphone et vous allez les perdre du vue.

Vous en parlez à un ami, qui vous dit en plaisantant, « oui c’est bête de ne plus se voir, ce qui serait amusant avec internet, c’est de continuer à échanger, pouvoir se parler, voir ce que l’on devient. Il faudrait un réseau avec des fiches sur chacun … »

Et là vous répondez du tac au tac, « Mais pourquoi les personnes iraient tous sur ton site pour s’inscrire ? Personne ne fera jamais cela ».

Voilà vous venez de passer à côté de Facebook.

Dommage, hein ?

L’idée d’autrui vous semblera toujours farfelue. Pourquoi ? Nous pouvons nommer précisément un objet ou un service uniquement si nous savons le cerner. Et justement une idée nouvelle n’est pas définie avec précision.

Il est nécessaire de comprendre que l’imagination ne fonctionne pas à vide. Il faut l’alimenter pour développer des idées nouvelles.

Proccess de création d’une idée (ce schéma est protégé par 1781 brevets internationaux)

1980, vous avez deux vitesses à vos essuies-glace….lent rapide.

Cela fonctionne mais mal, si la pluie tombe peu,  vous passez        votre temps à allumer éteindre, allumer éteindre, allumer       éteindre, c’est horripilant.

Un salarié d’un constructeur automobile électricien de son état,     ce dit, il doit exister une solution électrique, pour ralentir  encore            les essuies glaces, il cherche dans son garage une solution le soir.

Si j’insère une petite temporisation, cela va me permettre de créer    ->   un essuie-glace intermittent. Il va présenter ce circuit à son  employeur qui trouve cela génial et le commercialise     ->       comme une innovation et l’employé va toucher quelques    centimes…sur chaque voiture équipée de ce système.

Bien entendu, tout le monde ne travaille pas chez un constructeur international. Mais ceci est un exemple pour illustrer le point de départ « le constat ». Nous nous faisons la réflexion des dizaines de fois par jour que tel ou tel objet ne fonctionne pas bien…. Mais nous arrêtons souvent notre réflexion à cette étape, peut-être faut-il essayer de poursuivre quelques instants la réflexion.

Si ce monsieur a trouvé une solution, c’est tout d’abord qu’il avait adopté une posture particulière.

Il était en veille. A la recherche de quelque chose. Des centaines d’électriciens travaillent dans son usine. Mais il est le seul à avoir remarqué le problème et à se dire qu’il y avait sans doute une solution.

Il était en veille.

La veille est une posture qui permet aux personnes de garder une partie de leur esprit en alerte sur une thématique particulière. On parle dans ce cas de veille passive. La veille active consiste à rechercher des informations sur une thématique donnée. Les deux sont souvent complémentaires.

Pour continuer de frimer un peu, nous allons évoquer un second concept fondamental pour la recherche de l’idée. La sérendipité et oui cinq syllabes c’est du lourd.

Un grand mot pour évoquer un concept simple. Si vous ne cherchez pas vous ne trouvez rien. Par contre celui qui cherche trouve…mais pas forcément ce qu’il cherche.

Deux exemples célèbres :

Christophe Colomb cherche les Indes trouve l’Amérique

Ian Flemming est un chercheur il voit dans son matériel de laboratoire en poudre de décomposition alors qu’il a nettoyé personnellement son matériel qui avait contenu un champignon. Il met son matériel sous un microscope et découvre que ce champignon a laissé une enzyme, sur laquelle il développera…la pénicilline. Celle-ci sauvera des milliers de soldats blessés pendant la guerre 14-18. Et de manière anecdotique, il a reçu le prix Nobel pour cette découverte.

On pourrait citer quantité d’autres « hasard ». Mais qui n’en sont pas. Il faut être en veille et ouvert aux découvertes dans les détails.

La sérendipité cache un concept simple, si vous cherchez vous trouverez mais pas forcément ce que vous cherchez. Il faut être capable de faire un pas de côté.

Nous reviendrons en détails sur cette méthode de recherche, il existe des méthodes pour l’améliorer.