Faire un e mailing : Les règles de base

Beaucoup de personnes voient dans l’e-mailing quelque chose de dévalorisant voire d’inefficace en communication. Ces personnes ont tort. Ce n’est pas la forte progression des spams ni même les règles plus encadrantes du RGPD qui peuvent altérer l’un des plus beaux leviers de trafic dans le digital. Recevoir un mail est quelque chose d’impactant et les consommateurs sont fortement susceptibles d’ouvrir ce dernier, une bonne raison d’évoquer ici les techniques de base en communication par le mailing. Préalable : avoir, comme toujours, un objectif en communication pour l’entreprise !

Comment concevoir un e-mail ou courriel pour son entreprise ?

En règle générale, un annonceur (votre entreprise par exemple) fournit l’e-mail à envoyer au format html et un « broker » se charge du routage. Il s’agit de sociétés spécialisées qui ont la technologie adaptée à l’envoi en nombre de mails.

  1. Pour assurer de l’acquisition, 1message clair est la règle. Dans un mailing, il est inutile de vouloir charger l’e-mail puisque en principe, l’essentiel des destinataires ne vont pas y accorder beaucoup d’attention. Juste quelques secondes dans le meilleur des cas,
  2. Autre règle évidente : Mettez des boutons d’appels à l’action que les puristes appellent « Call-To-Action » (les fameux CTA), visibles et évidents, qui pointent vers de belles landing pages (pages d’atterrissage),
  3. Faire des liens différents pour les usagers, c’est améliorer l’expérience utilisateur car certains cliquent sur les gros boutons, d’autres sur les petits liens,
  4. Il vous faut du texte pour éviter de passer en spam ! 5O% de texte et 50% d’images pour un confort optimal de l’utilisateur qui ne vas pas lire nécessairement les images dans sa boîte de réception,
  5. La compatibilité mobile ne devrait plus être un critère énoncé comme conseil, c’est obligatoire. A fortiori pour un public cible de chefs d’entreprises qui utilise son smartphone pour lire ses messages. Optez pour le responsive web design afin de vous conformer aux différents devices !
  6. Construisez votre programme d’e-mailing sur la durée avec une fréquence d’envoi, de relances également. Il est en effet important de rappeler au destinataire l’importance de l’information. A ce titre, selon la performance du premier envoi, vous pourrez faire une petite segmentation pour le second, et ainsi de suite. Les relances, oui, mais pas n’importe comment !
  7. Pensez toujours collecte de données : Sur vos landings, mettez en place un formulaire, faites un jeu concours, proposez un livre blanc… toutes les solutions sont envisageables pourvu que vous ayez des données !

Constituer sa mailing-list

Vous aurez pour objectif de transformer l’acquisition de trafic en données exploitables, quel que soit le support et le média que vous utilisez. Soi vous bénéficiez d’un fort référencement naturel, essayez de capter des leads via un formulaire de liste de diffusion, si vous avez de grandes performances sur le social media, optez pour les jeux concours avec un atterrissage sur votre site Internet (landing page) + formulaire.

Mais attention : Faites une discrimination dans la collecte pour avoir ensuite le meilleur ciblage possible dans vos envois de mails. AInsi vos mailing lists seront plus efficaces !

Règles juridiques pour l’envoi d’un e-mailing

D’abord, de manière ancienne, il faut faire la distinction entre l’opt-in et l’opt-out.

  1. Un contact opt-in est une personne qui a explicitement accepté d’être sollicitée avec des messages commerciaux et c’est la seule variable légale pour envoyer des mails. Par défaut, la case à cocher est ainsi vierge et l’utilisateur doit l’avoir cochée pour recevoir des mails.
  2. L’opt-out est la personne qui s’est exprimé pour se désabonner de votre mailing-list. Elle ne veut plus être sollicitée par mail et respectez son choix. Ces simples recommandations relèvent du bon sens et se conforment à la loi mais il existe des principes,
  3. La possibilité de se désabonner est obligatoire. Les clients non opt-in ne peuvent être sollicités sur des produits similaires à ceux qu’ils ont achetés,
  4. Il est impossible de céder sa mailing-list à d’autres sociétés sans le consentement explicite des personnes pour ces-dites sociétés. En clair, il faut tout expliquer en matière de collecte de données.

Rappelons que selon le règlement européen de protection des données (RGPD) applicable en France, chaque personne a un droit de regard sur ses données personnelles. Vous ne pouvez envoyer de mail sans un consentement préalable.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Leave a Reply