Saisir les bonnes opportunité pour créer son entreprise

Cette question taraude un grand nombre de porteurs de projets qui souhaitent innover. Où trouver des nouveaux marchés et comment en faire une affaire à potentielle ? Créer son entreprise, c’est étudier le besoin. Entreprendre part d’un constat et c’est vraiment sur ce point qu’il faut s’attacher comme nous le voyons dans ce sujet de notre blog.

En ce mardi 12 mars 2019 comme beaucoup, le matin est consacré au petit déjeuner et à une revue de presse, pour se tenir au courant. Et dans celle-ci deux articles attirent notre attention. L’un sur de la viande sans viande d’animaux et le second concerne l’invention révolutionnaire d’il y a 30 ans : Internet. Résumés en deux lignes, cela n’apporte pas de réponses rentrons dans le vif du sujet.

La Veille active, un récepteur qui doit capter les évolutions sociétales.

Dans le premier article, ce sont des start-ups américaines qui développent des machines pour fabriquer de la viande. Si cela peut paraître fantaisiste, c’est pourtant la réalité. Ces entreprises essaient de reproduire le cycle de nourriture et de transformation par l’animal en muscle gras etc. Aussi extravagant que cela puisse paraître, imaginez-vous en 1492 qu’en Christophe Colomb rentre des Amériques et qu’il déclare que c’est un pays d’une richesse incroyable quasiment vierge…

Beaucoup à l’époque n’y ont pas cru. Pourtant, il disait vrai même s’il avait un peu enjolivé son discours. Mais le point important de cet article n’est pas la fabrication de la viande, c’est la réponse à un besoin non formulé.

En effet, les végan, les végétariens, les flexitariens augmentent en nombre. Pas l’idée de débats ici, chacun fait ce qu’il lui semble juste. Mais ces entrepreneurs américains voient un groupe de personnes qui augmente et qui n’a pas de produits à consommer. Par ailleurs, les articles de presses sur la souffrance des animaux dans les abattoirs augmentent également.

Et si maintenant, ce groupe de personnes, nous les nommions consommateurs ? Cela revient à dire que ce sont des consommateurs sans produit à acheter… Un segment client sans produit ! De plus, parmi eux, un certain nombre regrette de ne plus manger de la viande, mais ils refusent de faire souffrir des animaux. Une situation de manque, de besoin qu’il peut être possible de combler ?

La réponse : fabriquons de la viande. Nous vous invitons à lire l’article en détail sur Sciences et Avenir.

Comme dans le judo, l’entrepreneur doit se servir de la force de l’adversaire. En d’autres termes, si vous souhaitez entreprendre à chaque changement de société, n’y voyez pas un débat avec ce Pour ou Contre. Mais plutôt c’est un changement sociétal qui peut créer de nouveaux besoins.

C’est cela une opportunité, c’est tout d’abord une posture de personne en veille qui observe les changements qui s’opèrent autour de lui et qui les voient comme des traces annonciatrices d’un début de nouveau marché.

Si vous êtes dans une phase de création d’entreprise à moins de deux ans, vous devez passer par de la veille passive qui consiste à observer la société en général, rechercher à cibler de l’information sur le domaine d’activité visé. Mais toujours en restant positif dans l’approche vis-à-vis du domaine. Adopter une posture bienveillante, pour la nouveauté sociétale. Elle vous aidera à développer votre imagination.

Cet article évoque l’actualité et d’un potentiel marché. Si nous regardons en arrière nous pouvons voir une réalisation de marché.

Saisir le moment où le marché est prêt

Le second article évoque l’invention de l’internet moderne. Ou plutôt des moyens de dialoguer facilement via un réseau. Ce personnage emblématique était comme chacun le sait un anglais. Et oui pas américain mais anglais du nom de Tim Berners-lee. Il a inventé à lui seul le protocole http et le langage HTML. Ces deux piliers d’internet actuel qui ont permis à internet de sortir du monde scientifique uniquement. Mais comme ce monsieur n’en avait pas fait assez, il est parti travailler au États-Unis et a créé le World Wide Web Consortium, soit l’organisme qui a créé la norme « www. » qui représente la normalisation de l’outil que nous utilisons tous chaque jour.

Ce monsieur a été appelé par les américains du MIT et par l’armée Américaine. Pour normaliser le WWW des noms de domaines. Voilà comment un grand ingénieur du CERN (centre de recherche sur le nucléaire européen) part aux États-Unis pour créer une norme mondiale sur deux de ses inventions.

Bien entendu, tout à chacun n’est pas capable de créer les outils qui vont révolutionner le monde. Mais là encore, il est nécessaire de saluer la réactivité des américains. « Nous avons des réseaux mais un anglais a créé un moyen incroyable pour échanger, il doit travailler pour nous ». Si la question d’internet avait été posé en Europe, je suis certain qu’elle aurait fait un…Débat.

« Internet sera dangereux, le terrorisme, la pédophilie, la pornographie… » Et ces personnes auraient eu raison, mais elles seraient passés à côté des progrès dans toutes les sciences grâce aux meilleurs échanges entre les scientifiques du monde entiers et la possibilité de voir et de parler à ses enfants qui vivent l’autre côté du monde. Par ailleurs, Internet est le plus formidable outil que nous ayons pour benchmarker.

Si vous voulez entreprendre, laissez à ceux qui réfléchissent sur le bien-fondé d’une invention les échanges. Et concentrez-vous sur le marché potentiel que cela représente.

Des nouveaux marchés sous chacun de nos pas.

Il existe mille exemples de personnes qui ont constaté qu’une nouvelle opportunité d’entreprendre se dessine. Au moment du passage à l’euro, beaucoup râles, deux chefs d’entreprises sortent un portefeuille qui permet d’identifier facilement les nouveaux billets.

Les voitures circulent de plus en plus mal dans les centres villes, les automobilistes pestent, mais certains créent des nouveaux moyens de locomotions pour le dernier kilomètre.

A chaque fois que vous pestez sur un objet, un service qui fonctionne mal, sur une nouvelle qui peut paraître absurde, incongrue, arrêtez-vous, faites une pause et interrogez-vous sur la possibilité d’améliorer ce qui ne fonctionne pas correctement.

De nouvelles tendances se dessinent chaque jour, notez- les pour en faire des opportunités de business. Plusieurs informations anodines peuvent créer la demande de demain ; Les clefs sont entre vos mains pour réaliser l’offre ! Voir également notre sujet sur la sérendipité.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Leave a Reply