Qu’est-ce que le coût standard en contrôle de gestion ?

Sur notre blog traitant de la question de la gestion, nous avons déjà pu étudier différents types de couts pour une entreprise. Que ce soit dans le cadre de l’établissement de budgets prévisionnels ou pour analyser un coût de revient, on utilise plusieurs méthodes, à l’instar des coûts partiels. Dans ce sujet, abordons un point important et une méthode pour élaborer ce que nous allons dans un premier temps définir, le coût standard en contrôle de gestion.

Définition des coûts standards

Un coût standard, en analyse de gestion, correspond à un coût prévisionnel, calculé à l’avance, pour une composante du coût de revient. Les contrôleurs de gestion, rodés à ce type d’anticipation ont une méthode de calcul qui consiste à comptabiliser chaque opération en la décomposant en deux éléments : La norme (ou standard) et la différence (ou écart) entre la norme et la réalité. Bien entendu, cette différence constatée peut être soit positive, soit négative.

On utilise la méthode des coûts standards dans une entreprise pour accélérer et simplifier l’obtention des coûts. Les coûts standards sont ainsi pratiques pour avoir une vision prévisionnelle des coûts en rapport aux coûts réels et pour permettre d’obtenir plus rapidement des informations propres à identifier toute dérive du rendement ou de la profitabilité de l’organisation au travers de ses produits et services. En pratique également, cette méthode est employée sur de longues périodes car le calcul des coûts standards reposent sur des objectifs d’évolution des différents paramètres entrant dans leur composition. Leur structure doit être ici en principe identique à celle des coûts réels.

Étapes et méthode de calcul

Pour appliquer la méthode des coûts standards dans une entreprise, il est important dans un premier temps de fixer le niveau normal d’activité, les normes techniques et les normes économiques. Se basant ainsi sur la réalité et la rationalité de l’activité, il faut ensuite élaborer le budget des différents centres d’analyse et calculer le coût standard des unités d’œuvre (budget/activité normale de chaque UO).

Dans un second temps, le contrôleur de gestion va valoriser la production standard. Voici des calculs sous forme de tableau :

Type de coût standardMéthode de calcul
Coût standard d'un produitCout standard direct (main d'ouvre et matières premières) + Coût standard indirect (coût standard de l'UO X Nombre standard de l'UO)
Coût standard de production prévueCoût standard unitaire X Volume standard
Coût standard de production réelleCoût standard unitaire X Volume réel

A partir de ces données, le contrôle de gestion est plus aisé pour mettre en évidence les écarts. Le suivi de la performance est réalisé par l’analyse et l’exploitation des écarts entre ce qui relève du standard et du réel.  Généralement, on prendra le temps de surveiller notamment les écarts sur les quantités, sur le prix, sur l’activité. L’analyse ensuite qui en découle peut être d’ordre technique ou économique.

Réflexions sur la méthode

Le chef d’entreprise prend en compte plus ou moins fortement ce type de méthode, qu’il soit dans un secteur industriel ou de production ou autrement dans le négoce. Pour aller plus loin sur la réflexion, il faut bien avoir à l’esprit que l’on distingues plusieurs types de coûts standards :

  • Ceux estimés à l’aide d’informations extérieures ;
  • Ceux calculés en fonction d’un historique et d’un vécu ;
  • Ceux que l’on peut qualifier d’idéaux sur la base d’une analyse théorique ;
  • Ceux budgétés que l’on dit standards normaux.

Si l’on se penche sur ce type de méthode, on ne calcule plus de coût de revient en tant que tel et on fonde ses décisions en se basant sur l’estimation du coût standard, désormais jugé plus précis. Le suivi et l’analyse des écarts sont essentiels même si, de manière assidue, on maintient la ventilation des dépenses réelles par section.

La méthode des coûts standards n’est pas toujours la plus pertinente pour évaluer la performance. Il paraît ainsi parfois difficile de trouver la responsabilité de certains écarts. En revanche, elle est avantageuse pour une surveillance de la productivité de manière aisée et pour la fixation des prix de vente notamment.

De même, la révision des coûts standards doit être régulièrement opérée, a fortiori lors d’une variation de prix importante constatée en comptabilité analytique. Les modifications techniques, mais aussi les fluctuations économiques et environnementales doivent vous replonger dans vos calculs et votre révision.

X.D

Laissez un commentaire

Centre de préférences de confidentialité

Google Analytics

Google Analytics est un outil Google d'analyse d'audience Internet permettant aux propriétaires de sites Web et d'applications de mieux comprendre le comportement de leurs utilisateurs. Cet outil peut utiliser des cookies pour collecter des informations et générer des rapports sur les statistiques d'utilisation d'un site Web sans que les utilisateurs individuels soient identifiés personnellement par Google. Le cookie "__ga" est celui qui est le plus utilisé par Google Analytics.
En plus d’établir des rapports statistiques d’utilisation des sites web, Google Analytics peut également être utilisé, conjointement avec certains des cookies publicitaires décrits précédemment, pour proposer des publicités plus pertinentes sur les services Google (comme Google Search), sur l’ensemble d’Internet et pour mesurer votre interaction avec les publicités que nous affichons.

Google Analytics
_ga, _gid, _gat

Facebook

Le pixel Facebook est un outil d’analyse qui vous permet de mesurer l’efficacité de votre publicité en suivant les actions entreprises par les personnes sur notre site web. Nous pouvons utiliser les données du pixel pour :

nous assurer que nos publicités sont diffusées auprès des bonnes personnes ;
développer des audiences pour nos publicités ;
profiter des outils publicitaires supplémentaires de Facebook.

fbq
fbq

Onesignal

Cookies permettant :
L'observation des Pages Web visitées qui ont implémenté le SDK et informations sur ces visites (par exemple, durée de session, horodatage, URL de référence)
Quelles notifications push un utilisateur final a été envoyé ?
Des Informations sur les transactions et les interactions de l'utilisateur final avec les applications et les sites Web
Une Adresse IP, à partir de laquelle l'emplacement géographique peut être déduit, ainsi que les informations de configuration du système
Une Adresse e-mail, si elle nous a été fournie.
Des Informations sur le navigateur d'un utilisateur final, telles que le type de langue du navigateur et la version du système d'exploitation (par exemple, Android, iOS); fournisseur de réseau; Paramètres de langue; fuseau horaire
Un identifiant de cookie unique, qui peut identifier de manière unique un utilisateur final (par exemple sous une forme anonymisée ou anonymisée).

_sdk
sdk