Reporting contrôle de gestion : Définition et tableau

En tant que chef d’entreprise, si vous n’avez pas de contrôleur de gestion, il vous faudra réaliser que ce soit pour vous ou pour les actionnaires, voire les partenaires, un reporting du contrôle de gestion. Ce dernier met en évidence les différents points clés et les objectifs aux différents postes. Son usage n’est pas tant important pour les actions que pour le contrôle des responsabilités déléguées et des actions déjà réalisées. C’est un outil, comme nous le voyons dans cet article, qui n’est pas compliqué à mettre en place dès lors que vous avez bien défini des objectifs et que vous avez les bons indicateurs clés de performance pour votre entreprise.

Tableau de bord de reporting du contrôle de gestion : Définition

Un tableau de bord peut se définir comme un outil de pilotage permettant de quantifier l’activité ou des pans particuliers d’activités d’une entreprise. C’est à partir de données issues de différentes sources qu’un tableau sera proposé ensuite, de façon synthétique, auprès du comité des actionnaires, du PDG, d’un directeur de service, d’un manager ou même d’une futur acquéreur de la société. Les tableaux de bords sont particulièrement appréciés des décideurs au sens large.

Comment mettre en place un reporting de contrôle de gestion ?

Pour être efficace dans le reporting des données et avoir une bonne analyse des performances globales, il est nécessaire de choisir un référentiel commun à la comptabilité et la gestion? Chaque information obtenue est automatiquement comparée à une référence comme le budget, l’année précédente, les concurrents sur le marché (des données peuvent être observables parfois). Il est important à ce stage aussi d’informer toutes les personnes susceptibles de l’utiliser de l’existence d’un tel tableau de bord de reporting de gestion. Une réunion de calage peut être envisagée si celui-ci n’existe pas afin d’impliquer l’ensemble des acteurs.

L’outil numérique est aujourd’hui de mise ; Il sera ainsi plus facilement accessible par les tiers et permettra notamment d’effectuer des analyses détaillées plus systématiques.

Conseils pour établir le tableau de reporting de gestion efficace

Tirant des informations issues de données comptables et de l’activité presque en temps réel de l’entreprise, le tableau a intérêt a être réfléchi en mobilisant comptables, contrôleurs de gestion et décideurs autour de la qualité des informations à recueillir.

En résumé, il est aussi important d’avoir de bons indicateurs clés qu’un outil capable de permettre une adaptation à l’ensemble de l’entité concernée et en mesure d’anticiper les évolutions futures.

Soigner le support de communication est essentiel pour faire adhérer chacun à l’usage de l’outil.

Il est utile de le soumettre ensuite avant et lors des réunions, via un Powerpoint, Prezi ou en document PDF par mail par exemple.

Exemple de reporting de contrôle de gestion

Dans une première partie, précisez les principaux objectifs comme le budget de l’année en cours, le réel, celui de l’année précédente. Précisez l’évolution de ces principaux objectifs et des principaux KPI (Key Performance Indicator) comme les données mensuelles sur le budget alloué.

Faites ensuite un deuxième volet pour lequel vous présenterez les résultats avec les faits marquants du mois, une présentation du compte d’exploitation avec le budget, le réel et les écarts comme dans l’exemple proposé dans notre article sur le seuil de rentabilité. Les plans d’actions seront également présentés, l’impact sur l’EBE des événements exceptionnels et le bilan également.

Dans un troisième volet de la présentation, concentrez vous sur les commentaires des tableaux de contrôle de gestion. Une analyse du chiffre d’affaires par produit, la marge brute, les produits les plus mal vendus, le volume des consommations intermédiaires, les provisions pour risques et charges et les perspectives sur les prochains mois sont à présenter.

Laissez un commentaire