Comment bien choisir les partenaires dès la création d’entreprise ?

Banquier, expert-comptable, juriste, notaire, assureur…La liste de vos partenaires indispensables au démarrage est longue. Nous allons faire un d’horizon des pièges et des bonnes pratiques, pour bien s’entourer et éviter le changement perpétuel.

En premier lieu, vous connaissez-vous bien ?

Et oui souvent les personnes en face de vous sont des professionnels de longues dates, ils pratiquent la négociation depuis un grand nombre d’années. Aussi si vous avez mal estimé vos forces, vous vous retrouverez sans doute rapidement à signer un document sans comprendre pourquoi. Aucune envie de jeter l’opprobre sur vos futurs partenaires. Mais soyons réaliste, vous débutez dans le métier de chef d’entreprise et vous allez maintenant quitter la rivière pour l’océan. Celui-ci est peuplé de nombreux prédateurs.
Et oui un grand nombre de jeunes chefs d’entreprises posent mille questions à leur accompagnateur sur les impôts, sur la TVA et autres taxe de l’État. Et ils passent rapidement sur les relations partenariales.
Autant l’expliquer tout de suite, si l’État est censé prendre le même impôt à chacun (pour un même résultat et sous conditions de ressources par foyer fiscal), les partenaires de l’entreprise vont très vite tester vos capacités de négociations.
Si en amont du rendez-vous, vous n’avez pas entrepris des recherches sur le domaine du partenaire en face de vous, il y a fort à parier que vous allez payer le prix fort. Et ceci en plus pour un service qui sera peut-être « léger ».
Dans le domaine professionnel, à la différence du domaine personnel, la négociation sur le tarif existe. Et votre seule arme pour essayer de contrer les arguments affutés du prestataire, c’est la comparaison.

Fixez-vous des règles avec vos partenaires d’entreprise

Vivez-vous avec votre premier amour quand vous aviez quinze ans ? Dans 95 % des cas, la réponse est non. Travaillez-vous toujours dans l’entreprise qui vous a donné votre premier job ? Dans un grand nombre de cas, la réponse est non également. Il faut tenter sa chance plusieurs fois pour connaître le conjoint/la conjointe idéale. Idem pour le travail. Et bien appliquez cette logique dans vos démarches de futur entrepreneur et créateur d’entreprise.
Je rencontre trois banquiers, dont le mien en dernier, je rencontre trois experts-comptables, je rencontre trois assureurs. Etc. Et je termine par celui que l’on m’a recommandé.
C’est lourd ? Oui et non, cela évite de se fier à la bonne tête de l’interlocuteur. Vous rentrez plus vite dans le factuel :

  • Que me proposent-ils exactement ?
  • Je peux comparer pour mieux juger,
  • Après mon premier rendez-vous je prépare un tableau à partir des propositions du premier.

Le prix n’est qu’un indicateur mineur dans le choix d’un partenaire

Cela peut vous choquer, mes tous les prestataires connaissent les prix de leurs concurrents. Alors ne rêvez pas, ils ont adapté leurs offres pour (peut-être) paraître moins cher, mais si le prix annoncé à la signature est peu élevé, vous paierez la différence dans un abonnement ou dans des frais de gestion.

Des critères importants : Le temps, la réactivité, la disponibilité…

  • La personne se rappelle-t-elle de moi quand je la recontacte ?
  • Se souvient-t-elle des détails de mon projet ?
  • Prend-elle le temps de répondre à mes questions ?
  • La personne tient-t-elle les délais ?
  • Me donne-t-elle des nouvelles ou suis-je toujours obligé de la relancer ?
  • Est-elle capable de m’expliquer la suite des évènements ?
  • Mon dossier est-il géré par une seule personne, ou par plusieurs ?
  • La confidentialité est-t-elle respectée ?
  • Ai-je ses coordonnées directes ou dois-je passer par un standard ?
  • Etc.

Dernier élément commun à tous les partenaires : ai-je confiance en cette personne ? Banque, expert-comptable…Toutes ces personnes vont connaître une grande partie de ma vie, de mes revenus. La personne que vous avez en face de vous semble-t-elle fiable ?

Partenaire ou fournisseur ?

Un fournisseur est une entité qui vous vend un service ou un produit avec une contrepartie financière. Exactement comme pour un partenaire. Alors où se situe la différence ? Le partenaire est un fournisseur privilégié.

  • Il a peut-être accès à un grand nombre d’informations sur vous,
  • Vous travaillez beaucoup avec lui,
  • Il vous connaît de longue date, peut-être même avant la création,
  • Une relation professionnelle de confiance s’établit,
  • Votre réussite est pour lui la certitude que son chiffre d’affaires va se développer et pas l’inverse,
  • Avec vous il ne tente pas de vous vendre une prestation dont vous n’avez pas réellement besoin,
  • Il vous apporte des conseils dans sa fonction d’expert de son domaine,
  • Il peut même être un apporteur d’affaires via son réseau,
  • Etc.

Vous avez peut-être un grand nombre de fournisseurs, mais votre nombre de partenaires reste souvent fixe.

Partenaire financier et bancaire

La banque est le partenaire quasi-indispensable. Si ce n’est pas aujourd’hui ce sera dans quelques années. Ne tablez par trop sur une indépendance totale de votre entreprise vis-à-vis des banques. Alors comment choisir la bonne banque ? Les tarifs ? Le montant et le taux du prêt accordé si vous sollicitez une levée de fonds ? Comme évoqué ci-dessus, c’est un domaine où les tarifs sont quasiment identiques partout si on additionne l’ensemble des prestations. En fonction de la personne en face de vous ? Oui et non, déjà prendre conscience que celle-ci ne restera pas votre interlocuteur plus de trois ou quatre ans maximum. Aussi il faut juger de ce qu’elle est et de son environnement. Une banque, quelle qu’elle soit, va essayer de vous faire rapatrier vos comptes personnels chez elle. Si vous devez céder en apparence, rien ne vous oblige à vous conformer à cette demande.

Dicton du jour : on ne met pas tous ses œufs dans le même panier.

Avantage : on garde une certaine indépendance.
Inconvénient : le jour où vous négociez un emprunt, si les revenus de votre conjoint(e) ne sont pas dans cette banque, la balance penchera peut-être du mauvais côté.

  • Pensez-bien avant de la rencontrer à cerner la globalité de vos besoins.- Un terminal de paiement ?
  • Un e-commerce ?
  • Un découvert autorisé ? Pratique qui ne va pas de soi sur un compte professionnel,
  • De l’escompte ? Si vos clients tardent à vous régler.
  • Un emprunt ?
  • Un crédit-bail ? Autre nom du leasing ou de la Location avec option d’achat LOA,
  • Des encaissements de chèques ? Attention si vos clients sont hors région pour les délais,
  • La consultation des comptes via internet ?
  • Des virements automatiques ?
  • Etc.

Vous devez avant de prendre rendez-vous, définir vos besoins sinon vous repartirez avec des services dont vous ne vous servirez pas.

Partenaire comptable pour une création d’entreprise

Le terme déjà fait froid dans le dos, pourtant vous en aurez besoin et même le comptable sera votre premier partenaire. En débutant, vous avez une question sur une embauche, un règlement, sur l’optimisation de votre trésorerie, sur une facture qui vous semble être une « arnaque »….

Ce sera votre comptable ou expert-comptable qui sera là pour vous répondre. Il connaît de vous….tout ou à peu près  (en toute logique) :

  • L’état de votre entreprise,
  • Il remplit votre déclaration de revenu,
  • Il sait alors combien vous avez d’enfants à charge,
  • Si vous êtes marié,
  • Combien votre conjoint(e) gagne
  • Etc.

Les impôts, l’URSSAF ont une question sur votre comptabilité, ils appellent qui ? Vous ? Non directement le comptable.

L’expert-comptable, c’est potentiellement un grand partenaire de votre future entreprise en création.

Autant dire que ce bras droit, vous devez le choisir avec précision. Comme pour la banque recherchez, la réactivité, la disponibilité, la patience pour vous expliquer des notions avec lesquelles vous n’êtes pas toujours à l’aise.

  • Combien de personnes vont gérer votre dossier ?
  • Allez-vous devoir saisir des informations sur un intranet ?
  • Tout le travail est-il réalisé en France ?
  • Obtenez-vous facilement des conseils ?
  • Le tarif affiché est-il global ? Pour la saisie, le bilan, les états intermédiaires….
  • Quels sont les retours que je vais recevoir ?
  • Etc.

Ainsi que la majorité des questions précédemment vu pour le banquier.

Notez enfin qu’il est possible de solliciter un expert-comptable si vous décidez de vous installer en micro-entreprise. Des dispositifs de comptabilité simplifiée pour avoir des indicateurs de performance sont souvent proposés.

Trouver un partenariat avec l’assureur, le notaire, un juriste

Pour les autres partenaires, vous allez répéter souvent la même démarche :

  • Définir en amont mes besoins,
  • Comparer les offres,
  • Évaluer l’humain,
  • La réactivité,
  • L’écoute,
  • Le temps consacré
  • Etc.

L’erreur fait partie du métier de chef d’entreprise

Vous pouvez le constater le choix des partenaires sont importants. Il est toujours possible de changer. Mais attention de nombreuses dates anniversaires existent. Et des délais en amont de ces dates sont à respecter. Quitter une banque alors que vous êtes engagé sur un emprunt est possible. Mais pas simple. Pour le comptable il faut respecter l’année comptable et envoyer un recommandé trois mois avant. Sinon vous êtes repartis pour une année complète. Pour l’assurance, idem des dates existent même si le législateur tant de plus en plus à assouplir la possibilité de quitter son assureur.

Vous pouvez le constater, le changement est possible. Mais au quotidien, votre travail de dirigeant va déjà être très prenant, alors faire le bon choix en amont pour permettra d’être plus serein après.
Aussi prenez le temps de la réflexion avant de signer quelque part. Ne soyez pas obnubilé par le tarif, la qualité se paie. Si vous trouvez un partenaire 20 ou 30 % moins cher, posez-vous la question. Vous, en tant que professionnel, à qualité égale pouvez-vous proposer des tarifs 30% moins chers que vos concurrents ? Et n’oubliez pas, votre réseau, en interrogeant vos ami(e)s chefs d’entreprises, vous obtiendrez des informations en amont des rendez-vous.

Une dernière solution pour vous aider à trouver les bons partenaires pour votre création d’entreprise : Fréquenter un club d’entreprise pour nouer des relations professionnelles.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]