Expert-comptable : Rôle & mission des experts-comptables

Par principe, le rôle principal et la mission de l’expert(e)-comptable est de prodiguer des conseils aux entreprises. Il s’agit de l’un des partenaires clés de l’entreprise et, à ce titre, s’occupe des questions comptables, financières, sociales, fiscales mais aussi juridiques des organisations. Au même titre que d’autres professions, qu’elles soient intégrées et salariées ou non des organisations, l’expert-comptable joue un rôle important auprès de beaucoup de chefs d’entreprises en les aidant dans les prises de décisions stratégiques. En cabinet, indépendant ou associé, il fait partie de ces professions libérales réglementées par un ordre, l’Ordre des experts-comptables. Pour exercer une telle profession, il faut 3 diplômes que sont le DCG (diplôme de comptabilité et de gestion) à trois années après le BAC, le DSCG (diplôme supérieur de comptabilité et de gestion) en BAC+5 et enfin le DEC (diplôme d’expertise comptable) qui est diplôme à BAC+8 avec stage de trois ans en cabinet d’expertise comptable. Zoom sur une profession réglementée et indispensable de l’entreprise.

Les missions de l’expert-comptable

Si toutes les entreprises doivent avoir une comptabilité juste et sincère, dans la mesure où ces comptes concernent les services fiscaux, les actionnaires et les financeurs comme les banquiers, c’est bien l’expert-comptable qui a le rôle de vérifier la régularité des comptes des entreprises qu’il a en portefeuille. Ces dernières peuvent être des artisans, des commerçants, des professions libérales, des petites ou grandes entreprises et également des associations. En fiabilisant les comptes de ces organisations, il émet aussi des conseils sur les systèmes de gestion informatique automatisés et peut être, à ce titre, un appui pour choisir un logiciel d’édition de factures ou de gestion des stocks.
Toutes les fins d’exercice, après avoir arrêté les comptes, il prépare les comptes annuels et édite ce que l’on appelle les bilans financiers de l’entreprise. C’est l’occasion pour lui d’apporter ses conseils sur le réalisé et de mettre en avant les points financiers à travailler pour l’entreprise en procédant par analyse (notamment l’analyse des dettes fiscales et sociales de l’entreprise).

missions expert comptable

Le champs d’intervention élargi de l’expert-comptable

Les missions comptables évoquées ci-dessus sont parfois complétées, dans certains cabinets libéraux, d’autres missions. Il n’est pas rare qu’un expert-comptable dispose au sein de son cabinet un service dédié à la paye des entreprises. Bien que le domaine social soit un métier à part de l’expertise comptable, qui peut être géré par d’autres cabinets plus spécialisés, beaucoup de petites entreprises ont ici recours à l’expert-comptable. Ce qui généralement signifie que les services sont complétés par des réponses à des questions de droit social.

En matière de gestion, un expert-comptable peut proposer de mettre en place des éléments prévisionnels et ce, alors même que sa mission principale consiste à regarder les flux passés de l’entreprise.

En matière de juridique, sans se soustraire aux travaux d’un avocat, il arrive souvent que le cabinet sollicité dispose d’un service juridique adéquat pour proposer des modèles de statuts pour le montage d’une SARL ou encore d’une SAS.

En fiscalité, il peut proposer de faire des déclarations de TVA, de prendre en charge également la relation avec les services fiscaux. Il est ainsi souvent utilisé pour la déclaration d’impôt de l’entreprise ou du dirigeant de l’entreprise mais peut également s’occuper du CFE, de la CVAE (Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises), etc.

Enfin, l’expert-comptable a un rôle important lors de la cession ou de la liquidation de la société. Il a un œil avisé lui permettant de faire des montages financiers et peut également compléter ses interventions en devenant commissaire aux apports lors d’une association.

Quand faire appel à un expert-comptable ?

On prend généralement un expert-comptable à la création de son entreprise, en particulier dès lors que l’entreprise doit produire des bilans d’activités (comptes annuels pour les entreprises au réel), ce qui n’est pas le cas pour les micro-entreprises. Il suit le plus souvent l’évolution de cette dernière jusqu’à sa cession ou sa liquidation. Il peut ainsi se placer du côté du vendeur ou de l’acheter et déterminer avec le chef d’entreprise les modalités d’estimations de valeur de l’entreprise à reprendre ou vendre.

On peut également solliciter un cabinet d’expertise comptable dès lors que l’on souhaite mettre en place certaines procédures dans l’entreprise, parfois en le faisant travailler avec le contrôleur de gestion déjà présent au sein de l’organisation ou du groupe. Il peut être aussi amené à échanger avec l’avocat en droit des affaires sur certains montages financiers.

interventions expert comptable

Combien coûte un expert-comptable ?

Ce n’est pas une profession réglementée sur les tarifs applicables en fonction de telle ou telle prestation. Les prix d’un expert-comptable sont ainsi libres. En général, le tarif proposé à la création d’entreprise est encourageant pour l’entreprise ; Une évolution tarifaire se fait sentir ensuite d’année en année, notamment du fait des évolutions des coûts de la vie et des services supplémentaires demandés par le chef d’entreprise. Pour avoir une idée exacte du tarif d’un expert-comptable, il faut lui demander un devis et bien étudier sa lettre de mission.

De nos jours, il est possible de solliciter un expert-comptable en ligne et il faut bien dire que les tarifs peuvent être assez bas (environ 900 € HT à l’année). Cependant, vérifiez bien ici encore la lettre de mission sachant que le professionnel avec qui vous traitez a une obligation de conseil. SI vous sollicitez un professionnel plus local pour avoir des échanges réguliers avec lui (ou un centre de gestion agréé qui dispose en son sein d’experts-comptables salariés), le tarif est un peu plus élevé et peut atteindre environ 1800 €HT la première année.

X.D.

Laissez un commentaire