Comment ouvrir une boîte de nuit à Paris ?

Si vous aimez les ambiances survoltées des soirées parisiennes, vous pourriez être tenté d’ouvrir une boîte de nuit à Paris. La capitale est certainement le plus bel endroit pour le faire et comparativement à d’autres grandes villes mondiales, Paris est considérée comme une ville où il fait bon faire la fête. De nombreuses personnalités viennent en effet sur la capitale pour prendre du bon temps, en semaine comme en week-end. Cela dit, créer une boîte de nuit à Paris comme ailleurs n’est pas forcément la chose la plus simple à faire. Outre la mise de départ qu’il faudra regarder avec un minimum de six chiffres, les autorisations administratives sont une chose à prendre en compte et il existe beaucoup de freins à la création de votre entreprise. Tour d’horizon de ce que vous devriez commencer par faire.

Comment faire une étude de marché des boites de nuit parisiennes ?

Ce qui est clair, c’est que l’investissement dans le recherche de genres et de tendances est particulièrement essentiel. La couverture locale est importante mais dans le cas de Paris, la dimension touche également la province et potentiellement l’étranger. Le tout est de trouver un positionnement tant dans les thèmes de soirées choisis que dans les offres proposées, pour se démarquer. On sait que certaines boîtes de nuit réalisent plusieurs millions de chiffre d’affaires dans la capitale mais certaines ont beaucoup de mal a trouver la rentabilité voulue ; La réalité montre qu’en moyenne, le CA est inférieur à 600000 €. Le positionnement dans un arrondissement chic peut faire la différence mais si vous visez les Champs Élysées, sachez que vous aurez des tarifs de loyers à peu près trente fois supérieurs au reste de la capitale.

L’emplacement est le critère numéro 1 mais la communication suit immédiatement !

Nous vous invitons à vous rendre dans ces lieux à différentes dates pour étudier leurs forces et faiblesses.

Comment choisir un lieu pour votre discothèque parisienne ?

Il est avant tout prioritaire de regarder l’environnement de celle-ci. Les arrondissements déterminent la valeur locative (pour exemple, les prix dans le dixième arrondissement ont explosé) mais le métro et les transports en commun permettent d’envisager un éloignement. Plusieurs investisseurs s’intéressent notamment à la réhabilitation de lieux oubliés ou en péril, par exemple les anciennes zones de stockage de la SNCF. Là, le m2 est encore accessible et l’avantage est de pouvoir limiter les investissements et surtout les charges d’exploitation. On se souvient ainsi que le Queen avait du changer de rue en raison des coûts explosifs des loyers.

Observez la population environnante, les commerces aux abords également. Faites potentiellement des sondages quartier par quartier.

Pour quel public ouvrez-vous votre boîte de nuit ?

Sur Paris, les grandes boîtes de nuit proposent des animations nouvelles et des soirées différentes presque chaque soir. La nécessité de se distinguer les rapproche toutefois dans le choix des genres musicaux. Les tendances ici sont assez nombreuses finalement, il est ainsi possible d’envisager de faire une boîte à thème sur le plan musical (Hip Hop, Pop, Années 90, etc.) mais aussi de trouver une audience sur une communauté particulière ; Les gays par exemple.

Une recherche sur Google et une analyse du marché des requêtes tapées par les internautes nous permet d’en savoir plus sur les intentions. Étudier les trends dans Google sera votre point fort pour déterminer la segmentation à faire. Ici quel quelques exemples en novembre 2019 :

Expression de rechercheNombre de fois tapé (ou énoncé) par mois dans Google
boite de nuit60500
boite de nuit paris18100
paris boite de nuit480
meilleure boite de nuit1000
discotheque paris4400
club paris3600
boite de nuit paris jeune590
night club paris1300
boite hip hop paris210

Ce n’est ici absolument pas exhaustif et il existe de nombreuses déclinaisons possibles (les requêtes ci-dessus sont exactes). On s’aperçoit que de nombreuses recherches tournent plus autour de la boite de nuit que de la discothèque. Le potentiel de marché si l’on est positionné là sur Google est très important. Ce qui veut dire que pour vous démarquer, vous avez intérêt à avoir un site optimisé en ce sens. L’achat d’un domaine comme boite de nuit paris peut vous donner l’occasion d’avoir un temps d’avance et un flux assez constant de nouveaux venus.

Pensez à l’accessibilité handicapé, c’est une norme aujourd’hui !

Reste à déterminer si vous préférez avoir des étudiants, des gens de la Jet Set ou encore d’autres types de populations. Les grandes boîtes parisiennes investissent par exemple dans le recrutement de personnes susceptibles de « rabattre » des catégories de population, invitant par la même occasion des jeunes filles comme dans l’exemple due reportage en vidéo suivant :

Mais quittons un peu la nuit, votre lieu peut être utilisé également le jour. Pourquoi ne pas proposer par exemple des cours de danse la journée afin d’occuper l’espace diurne ? De même, en soirée, il peut être intéressant de proposer une petite restauration faisant écho d’une plus grande durant la journée…

Quoiqu’il en soi, il faudra adapter la communication adéquate pour la cible-clientèle. Les tracts et flyers restent toujours un must-have mais la digitalisation des interactions fait que vous aurez aussi intérêt à faire de l’animation sur les réseaux sociaux, à commencer par Instagram. Faire des promotions est essentiel, diffuser l’information encore plus !

Quels sont les besoins pour l’ouverture ?

Il existe évidemment des spécificités pour les activités économiques de la nuit que vous connaissez sans doute :

Il est nécessaire d’avoir une licence IV pour la vente d’alcool et d’une autorisation préfectorale pour l’ouverture dans la nuit. Il faut également songer à la SACEM et se déclarer auprès de la Société Civile pour la Perception de la Rémunération Équitable (que l’on appelle simplement la SPRE). De toute manière, attendez-vous à de multiples besoins en matière de réglementation et faites-vous aider au besoin par un avocat spécialisé dans les entreprises

L’estimation des frais personnel est essentiel car les budgets peuvent s’avérer très importants, n’oublions pas que le turn over est important dans la profession. Sinon, des besoins matériels sont évidents :

  • Ils peuvent être liés à la rénovation du bâtiment (pensez à faire passer un professionnel du BTP lors de vos visites),
  • Ils concernent évidemment l’éclairage et le son,
  • Le mobilier,
  • L’aménagement des sanitaires,
  • L’aménagement des sorties pour la sécurité,
  • L’installation de vidéo-surveillance.

Rien d’exhaustif ici dans les besoins, faites le tour de la question bien avant de vous engager sur la voie du bail par exemple et étudiez la possibilité de faire plusieurs demandes de devis.

Quel business plan pour une boîte de nuit parisienne ?

Comme nous l’avons déjà évoqué, les coûts peuvent monter très vite, en centaines de milliers d’euros pour une installation ad hoc. Faites-vous aider dans la réalisation de votre prévisionnel par des professionnels. D’abord parce qu’il est très fréquent d’oublier des postes en gestion lorsque l’on entreprend, ensuite parce que le professionnel est également là pour vous conseiller dans les démarches qui suivent, à savoir l’envoi à plusieurs banques, la recherche de financements particuliers et localisés. A Paris par exemple, il existe plusieurs dispositifs pour la création de nouvelles activités. Par exemple, bous pouvez demander un prêt d’honneur, une occasion ici de soulager un peu la trésorerie nécessaire à bon nombre d’investissements. Pour en savoir plus sur le sujet, lisez notre article sur ce qu’est un business plan.

Quel statut choisir ?

Compte tenu des risques liés à l’activité, bon nombre d’entrepreneurs se tournent plutôt vers la création de sociétés, que ce soit en SARL ou en SAS. Les choix vont différer en fonction de votre situation personnelle, patrimoniale et matrimoniale. La fiscalité est également à prendre en compte ; N’oublions pas qu’aujourd’hui, il existe une flat tax sur les bénéfices générés par la SAS qui avait tant d’avantages il y a encore quelques années.

Faites-vous aider aussi ici par un professionnel, notamment dans la réalisation des statuts, beaucoup trop d’entrepreneurs ne prennent pas le temps de dissocier l’activité économique du juridique et c’est un tord, que ce soit pour la revente ou la cession de parts notamment.

Laissez un commentaire