Pourquoi créer son entreprise en 2020 ?

L’entrepreneuriat a largement pris une place importante dans notre société et a en cela été aidé depuis de nombreuses années via des réformes par vagues. Ainsi, si l’on remonte à la loi Dutreil de 2003, on peut dire que cela fait près de 20 ans que les pouvoirs publics s’intéressent réellement à l’entreprise en création. A grand renfort de communication, des dispositifs comme la micro-entreprise, l’auto-entreprise, les couveuses, les incubateurs ont progressivement envahi l’espace et créé des opportunités d’accompagnements des nouveaux chefs d’entreprises. Des aides financières, de la part de l’Etat, des Régions et d’autres collectivités sont aussi apparues et ont bousculé un peu les codes de la manière d’investir pour les françaises et les français. L’entrepreneuriat reste un état d’esprit mais celui-ci a pu être diversement encouragé. Mais qu’en est-il en 2020, alors même que l’on prévoit une chute inédite du PIB en France et ailleurs dans le monde ? Doit-on encore créer son entreprise ? C’est ce que nous allons essayer de voir dans cet article.

La COVID-19 est-il un frein à la création d’entreprise ?

Avec de nombreux établissements contraints de fermer du fait des raisons sanitaires liées au Coronavirus, malheureusement aussi de nombreuses personnes au chômage, on peut se demander si investir est un choix rationnel alors même que la demande risque de diminuer à bien des égards. Ce stop sur l’économie française et mondiale a pour conséquence de rendre frileux certains investisseurs et on le comprend. Toutefois, comme nous l’avions déjà évoqué, des aides sont mises en place pour permettre la continuité des entreprises, notamment le report des charges sociales et parfois fiscales. Des entreprises ont également bénéficié de prêts garantis État, d’autres ont pu limiter les dégâts en mettant leurs salariés en chômage partiel.

Ce tableau assez noir est toutefois amoindri par la progression de certaines entreprises dans des secteurs comme l’alimentation de proximité ou encore la vente de produits d’hygiène et de sécurité sanitaire. Contrairement à ce que l’on a pu penser, le E-commerce a subi quelques ralentissements les deux premières semaines du confinement. On peut donc légitimement dire que ou, la COVID-19 a été un frein à la création d’entreprise, ne serait-ce d’ailleurs que pour mettre en place les formalités de création (rencontrer un avocat, un expert comptable, un assureur, des fournisseurs, des clients et d’autres partenaires indispensables pour sa société).

Mais aujourd’hui, la France se déconfine, doit-on donc investir et créer son entreprise dans ce cas ?

Prévoir les effets de la crise qui s’annonce et investir ?

Prenant en compte les réalités sociales dramatiques de l’économie et de milliers de personnes laissées sur le carreau, un entrepreneur doit chercher des solutions d’adaptation, c’est l’essence de l’entrepreneuriat. Toutefois, au-delà même de ces considérations, il est important ici de faire un peu de prospective quant à ce qui se profile à l’horizon.

Le constat, c’est qu’il est fort probable que beaucoup d’entreprises cessent leur activité, peut-être dans le tourisme ou encore les services. Il est fort probable également que l’endettement pour financer le maintien des activités économiques conduise à une nouvelle forme d’inflation, rendant le coût de la vie plus élevé qu’il ne l’était avant le confinement. Cette possibilité forte, si elle se réalise, conduit à la réflexion suivante : Il est plus intéressant de dépenser son argent que de le garder en bas de laine ; Il est aussi plus intéressant d’emprunter alors même que les taux sont bas plutôt que de thésauriser. C’est là une réflexion que l’on peut comprendre comme à contre-courant mais pourtant tout à fait logique et rationnelle, ce qui est en conformité avec les idéaux entrepreneuriaux.

Vers qui se tourner pour créer son entreprise en 2020 ?

Premièrement, il est important de maximiser ses chances en temps de crise en limitant tout ce qui relève des coûts fixes. Les loyers sont potentiellement trop élevés actuellement sur les grandes villes par exemple. Il s’agira donc d’avoir un mode de distribution plus adapté et réfléchi, avec une grande part de vente à distance et donc d’Internet. Pensez et budgétez également un risque d’augmentation d’impôts directs et de prélèvements sociaux comme la CRDS.

On constate que le Click and Collect prend un réel essor depuis cette crise, que la recherche sur Internet est très importante également. Vous devez donc réfléchir à votre business Model en incluant au centre de votre stratégie la partie digitale. Pour cela, il est toujours intéressant de contacter des professionnels et Club Entreprise, marque d’une agence de référencement naturel reconnue, peut vous y aider.

Il est aussi important de faciliter sa création en contactant des professionnels de la création d’entreprise comme la BGE, les CCI, les Chambres de Métier et de l’Artisanat, les couveuses. Tous ces dispositifs permettent de monter des business plan plus cohérents à montrer ensuite à vos financeurs. D’expérience, nous pouvons dire qu’il est toujours recommandé d’évoquer son projet avec des professionnels pour maximiser ses chances de réussite. Alors oui, il est toujours possible, voire judicieux de développer une entreprise en 2020 pourvu que le secteur et le mode de distribution des produits et services soit bien réfléchi.

X.D