Devenir Psychologue à son compte : Comment faire ?

Les métiers de la psychologie sont apparentés à la santé et aux professions médicales. Les psychologues, près de 40000 en France, sont principalement titulaires d’un Master (Bac+5) en psychologie. Leur métier consiste à accompagner les personnes présentant des difficultés psychologiques ou psychiques. On note beaucoup de reconversions dans ce type de profession, notamment parce que la voir royale consiste à créer sa propre activité libérale. Dans un autre registre, les sophrologues formés dans les écoles caycédiennes essentiellement sont aussi présents sur ce marché, plus dans une dimension bien-être cette fois.

Que fait un psychologue ?

Pour pouvoir aider les autres sur des questions de psychisme, il faut avant tout travailler sur soi. L’équilibre personne lest donc primordial d’autant qu’il n’est pas toujours facile de faire face à la souffrance des autres. Parmi les champs de progression pour acquérir une capacité à exercer ce métier, la communication avec les patients et aussi une bonne compréhension du parcours de celui-ci s’imposent. Ce qui signifie que d’étroites collaborations avec les autres métiers de la santé s’avèrent utiles : Contact avec les médecins et échanges sur les dossiers, prise en compte des remarques de travailleurs sociaux, de diététiciennes nutritionnistes, d’orthophonistes… Ces différents métiers sont associés au parcours d’un patient dans la plupart des cas.

Avant tout observateur attentif, capable d’empathie et d’écoute active, le psychologue accompagne ses patients et patientes lors de différents rendez-vous. Ses missions peuvent être très larges dans la pratique à l’instar de Claude Lemaire : Il est possible d’avoir des consultations pour les enfants, les adolescents, des personnes en situation de handicap, des entreprises parfois. Ce qui fait que les institutions comme l’Éducation Nationale, la Région ou même certaines collectivités peuvent faire appel à ses services.

Sur le plan entrepreneurial, consulter un psychologue peut être également très utile pour passer d’une situation de salarié à d’indépendant. En effet, les aspects socio-culturels peuvent être profondément bouleversés et impacter la manière dont on fonctionne.

Quelle formation ?

Pour bénéficier du titre de psychologue, il faut impérativement être titulaire :

  1. d’un master (bac +5) en psychologie ;
  2. d’un diplôme d’État de psychologue scolaire ;
  3. d’un diplôme d’État de conseiller d’orientation-psychologue ;
  4. d’un diplôme de l’École de psychologues praticiens (EPP) ;
  5. ou d’un diplôme de psychologue du travail délivré par le CNAM.

En d’autres termes, c’est une profession libérale réglementée. On notera toutefois qu’une bonne expérience comme salarié paraît judicieuse pour démarrer une activité à son compte.

Comment créer son activité ?

Comme évoqué plus haut, ouvrir un cabinet de psychologue impose d’avoir une formation solide. L’inscription se fait auprès du CFE des URSSAF. Sur le plan juridique, il est possible de créer son activité en indépendant ou en société (on parle de SLARL ou Société libérale à Responsabilité Limitée), mais aussi sous le régime micro social et fiscal pour commencer.

Pour pouvoir se faire une place, communiquer avec les autres professions de santé est essentiel, pour avoir des recommandations. Il est aussi utile de communiquer de manière non publicitaire en créant un site Internet idéalement bien référencé localement.

Avoir un cabinet ou un local est nécessaire pour l’accueil des patients. Toutefois, certains psychologues cliniciens travaillent directement dans certains établissements (les hôpitaux, les cabinets médicaux ou même les prisons parfois). La difficulté est en effet de trouver une bonne situation géographique pour être bien présent aux yeux des patients.

La spécialisation est aussi très intéressante. Mais là encore, il est possible de subir un peu la concurrence d’autres métiers. On pensera notamment aux psychologues du sports qui œuvrent à l’amélioration de la performance des sportifs.

Quelle rémunération ?

Vous pouvez envisager de démarrer votre activité de psychologue indépendant en complément de prestations en tant que salarié. C’est souvent le cas lorsque l’on décide de se lancer.

Les revenus issus du métier de psychologue clinicien dépendent de la structure d’accueil, du statut, et de son expérience avant tout. On comprend ainsi aisément que les revenus issus d’un cabinet libéral sont très hétérogènes. Cela dit, en tant que salarié, on estime le salaire moyen à environ 38000 euros bruts par an.

Laissez un commentaire