Quels sont les risques couverts par une assurance crédit professionnel ?

Si vous êtes chef d’entreprise, entrepreneur individuel par exemple, et que vous sollicitez une demande de prêt crédit à la banque, vous aurez généralement besoin d’être couvert par une assurance emprunteur dite assurance de crédit professionnel qui garantit le remboursement du capital restant dû en cas de décès ou d’invalidité. On comprend ici que l’intérêt est de protéger vos proches en cas de cessation involontaire de l’entreprise en particulier.

Quelles garanties possibles pour une assurance emprunteur ?

Il est toujours utile de se pencher sur un contrat avec attention et analyser les détails des couvertures possibles. Il existe un certains nombre d’acronymes qu’il est bon de connaître. Explications.

Qu’est-ce qu’une garantie décès (DC) ?

C’est un must have qui est précisé immanquablement dans le contrat d’assurance. A l’exclusion de certains points qu’il convient d’étudier, tous les types de décès sont susceptibles de déclencher la mise en œuvre de la garantie, même le suicide de l’assuré est couvert dès la souscription avec un remboursement plafonné à 120000 euros dans ce cas. En cas d’emprunt avec des co-emprunteurs, votre assurance crédit professionnel permettra une garantie qui jouera sur le capital restant dû par la part de l’assuré seulement (Nous vous conseillons d’étudier la chose en cas de souscription de crédit à deux co-gérants par exemple).

La garantie perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA), c’est quoi ?

Là encore, il s’agit d’aller consulter votre contrat d’assurance professionnelle ; Elle est généralement souscrite en même temps que l’assurance décès (DC) et couvre l’assuré en cas d’accident ou même de maladie, empêchant par la même occasion celui-ci d’exercer son métier ou toute activité. Attention, il est des clauses particulières pour l’âge et si celui-ci est dépassé, l’assureur peut ne pas rembourser le capital restant dû.

Qu’est-ce que la garantie incapacité permanente partielle ou IPP ?

Autre garantie possible, l’IPP pour garantie incapacité permanente partielle est un peu différente. Elle protège l’assuré si un accident ou une maladie l’empêche d’exercer son activité professionnelle. Évalué par une expertise, un taux d’invalidité soit généralement être compris entre 33 et 66% pour permettre de l’activer et donc de bénéficier d’une prise en charge partielle du capital restant dû. Attention, une incapacité partielle n’empêche pas ici la continuité de l’activité.

En quoi consiste la garantie invalidité permanente et totale ? (IPT)

Elle n’est pas forcément présente dans le contrat d’assurance professionnelle sur un crédit que vous prenez mais elle peut avoir un réel intérêt : C’est une couverture qui protège l’assuré en cas d’invalidité physique ou mentale constatée avant un page prévu au contrat. Dans ce cas précis, la prise en charge devient totale si l’assuré ne peut plus exercer son activité professionnelle.

Qu’est-ce qu’une ITT ou garantie incapacité temporaire et totale de travail ?

Également valable sur les contrats particuliers pour un crédit immobilier par exemple, l’ITT couvre l’assuré ne pouvant plus exercer provisoirement son activité professionnelle ou tout autre profession. Dans ce cas, l’assureur prend en charge le remboursement des mensualités durant la période d’incapacité. Cette prise en charge des remboursements s’arrête dès lors que la reprise de travail s’avère possible.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Leave a Reply