Comparatif trois placements de trésorerie pour Entreprise

Le placement de trésorerie est un enjeu majeur du Chef d’Entreprise. Utiliser à bon escient, ce levier permet d’accroître la trésorerie de votre entreprise en vue de préparer de nouveaux projets de croissance.
Dans cet article, nous vous présentons les trois placements de trésorerie Entreprise issus d’un comparatif exclusif.

1- L’usufruit de parts de SCPI

L’achat de parts de SCPI (société civile de placements immobilier) est un des placements préférés des Français car il permet d’investir dans la pierre sans les contraintes d’investissement de départ ou bien de temps (Pierre-Papier). Ce type d’investissement est habituellement réalisé sur des horizons allant de 4 à 8 ans. Une part de société est composée de deux compartiments : la nue-propriété et l’usufruit. La nue-propriété est le fait de posséder un bien ou une part en l’occurrence. La nue-propriété ne donne pas le droit de jouir des fruits du biens (loyers).

L’usufruit donne le droit de jouissance d’un bien.

Lors d’un investissement en usufruit de parts de SCPI, l’investisseur achète uniquement l’usufruit de la part. On achète donc le droit de jouir des fruits du bien.
Le pourcentage d’usufruit évolue en fonction de la durée d’investissement et est défini par ce que l’on appelle « clé de démembrement ». Cet outil permet de visualiser la part d’usufruit dans une action de SCPI.
Si l’usufruit représente 20% d’une part un investisseur achetant uniquement l’usufruit paiera donc 20% du prix de la part pour obtenir le rendement d’une part entière. Cela en fait donc un placement relativement rentable car nous bénéficions des rendements d’une part complète en achetant seulement la part correspondant à l’usufruit.

Exemple :

Achat en usufruit 
Montant de l'investissement25000
Valeur totale des parts125000
Loyer annuel brut6250
Total des loyers brut perçus sur 5 ans31250
Total de l’opération sur 5 ans31250

2 – Le contrat de capitalisation

Le contrat de capitalisation est une enveloppe fiscale très proche du contrat d’assurance vie. Les différences majeures avec un contrat d’assurance vie sont que le contrat de capitalisation ne comporte pas d’avantages successoraux et qu’il peut être souscris par une personne morale.
Ce type de placement permet aux chefs d’entreprises de faire fructifier leurs excédents de trésorerie sur plusieurs types de supports.
Lorsqu’on investit en contrat de capitalisation, comme pour l’assurance vie, nous allons pouvoir choisir entre 2 supports d’investissement :

  • Le fonds euros ;
  • Les unités de comptes (UC).

Le fonds euros est un support sécuritaire car il est dit à « capital garanti ». Cela signifie que l’on ne peut pas perdre le capital versé. Ce support à pour objectif la sécurisation de l’épargne.
Quant à eux, les supports en UC, offrent un rendement plus attrayant mais le risque est plus important. Les UC investissables sont : l’immobilier, les obligations, les actions.
L’allocation d’actifs au sein du contrat se fera en fonction du profil de risque de l’investisseur mais aussi en fonction de ses objectifs et besoins.

contrat de capitalisation

3- OPCI

Les OPCI sont des Organismes de Placements Collectif en Immobilier. Ces organismes investissent majoritairement dans des actifs immobiliers diversifiés mais aussi dans des valeurs mobilières.
Tout comme la SCPI, il s’agit donc d’un investissement de type Pierre-papier. La principale différence avec cette dernière étant qu’un OPCI ne possède que 60% maximum d’actifs immobilier. L’objectif de ce type de placement est de capitaliser et valoriser un patrimoine sur le long terme.
Pour ce genre de produits financiers, il existe différents modes d’acquisition. L’acquisition de parts d’OPCI peut se faire à comptant ou à crédit. Cet investissement peut aussi se faire via un support d’épargne comme l’assurance vie ou le contrat de capitalisation. L’acquisition en direct est aussi possible en souscrivant immédiatement auprès de la société de gestion.
Les OPCI sont un bon choix d’investissement pour un profil équilibré. Les 60% d’actifs immobilier permettent au fonds de « garantir » un rendement positif. Les 30% d’instruments financiers, quant à eux, sont là pour assurer une meilleure performance.

Pour conclure, le placement d’un excédent de trésorerie est un enjeu majeur pour un chef d’entreprise. Ce levier peut permettre à la société de se constituer une trésorerie plus importante en vu de prochaines opérations de croissances par exemple.

C.S.

Laissez un commentaire