Qu’est-ce que la marge commerciale ? Définition & calcul

Pour qu’une entreprise soit rentable, elle doit particulièrement étudier la marge commerciale (MC) sur les marchandises vendues et les produits vendus. Cette dernière est particulièrement liée à la politique d’achat de l’entreprise et à la politique de prix qu’elle met en œuvre. Dans ce sujet, définissons précisément de quoi il retourne avant de proposer le mode de calcul.

Définition de la marge commerciale

Une marge commerciale est la différence entre le prix d’achat des marchandises et leur prix de vente. En d’autres termes, il s’agit d’une valeur fluctuante sur chaque marchandise évoluant en fonction des prix d’achats des marchandises et en fonction des prix pratiqués à la vente. Lorsque l’on souhaite, par exemple, faire des remises commerciales, on diminue naturellement cette marge. De même, lors de la période des soldes, les produits initialement vendus à un certain prix sont moins chers, réduisant là encore la marge commerciale. On utilise cette notion de marge commerciale essentiellement pour les activités de négoce, la production industrielle impliquant une analyse des coûts supplémentaires pour la production de biens et services ; On appelle cela alors la marge de production.

De même, les marges commerciales des entreprises, qui font partie en comptabilité de ce que l’on appelle les SIG (Soldes intermédiaires de Gestion), sont assez souvent les mêmes entre les différentes entités d’un même secteur. Il n’est pas rare que l’on puisse avoir une idée de celle-ci simplement en connaissant l’activité de telle ou telle entreprise. On peut ainsi consulter ici les données recueillies chaque année par les CGA (Centres de Gestion agréés) nous montrant « les normes » dans tel ou tel métier.

Comment calculer une marge commerciale ?

Pour calculer la marge commerciale, on peut se reporter au compte de résultat de l’entreprise sur une année et faire la différence suivante :

Marge commerciale = Chiffre d’affaires hors taxes – coût d’achat HT des marchandises vendues

Dans le coût d’achat des marchandises vendues, il faut tenir compte des variations de stocks et des frais accessoires comme les transports et approvisionnements par exemple.

En comptabilité, le coût des marchandises vendues s’appelle également « les achats consommés », que l’on calcule de la manière suivante :

Achats consommés HT = achats HT + frais accessoires d’achats + variation des stocks

Ce qui nous donne donc également :

Marge commerciale (MC) = Chiffre d’affaires HT – Achats consommés HT

Notons que nous ne prenons ici que les montants Hors taxes. Pour calculer une marge commerciale, la TVA n’entre pas en jeu ; L’utilisation du compte de résultat permettant de ne pas à en tenir compte.

Sur la base d’une étude approfondie des Soldes Intermédiaires de Gestion déjà évoqués plus haut, il est possible de retrouver la marge commerciale en connaissant également les autres indicateurs de performance que sont la valeur ajoutée, l’EBE (Excédent Brut d’exploitation), le résultat d’exploitation, le résultat courant avant impôt, le résultat exceptionnel et le résultat net. Si l’on soustrait ces autres indicateurs du chiffre d’affaires de l’entreprise, on retrouve à nouveau la marge commerciale générée.

Le taux de marge commerciale : Comment le calculer ?

Le taux de marge commerciale permet d’établir un pourcentage de marge réalisée sur un prix de vente. Il est particulièrement apprécié pour déterminer les politiques commerciales de l’entreprise lors des événements comme les promotions ou les soldes. Ce taux de marge a aussi un intérêt dans la comparaison des activités et dans la possibilité ou non de tirer une performance de rentabilité. Voici le mode de calcul très simple :

Taux de marge commerciale = (marge commerciale / chiffre d’affaires hors taxe) x 100

Comment savoir si la marge commerciale est bonne ?

Si le taux de marge est de 50 % (par exemple), cela signifie que chaque euro de chiffre d’affaires généré permet de dégager 50 centimes de marge commerciale. Ces 50 centimes financeront ensuite l’ensemble des autres coûts de l’entreprise. Ce peut être très bien mais parfois tout à fait insuffisant, chaque situation étant différente.
Tout est question de secteur d’activité mais aussi de volume de ventes. On s’intéressera donc plus au taux de marge commerciale qu’à la marge commerciale en elle-même pour savoir si l’entreprise a une bonne politique commerciale. Une grande entreprise ayant ainsi de forts volumes de ventes peut imaginer réduire un peu son taux de marge commerciale pour financer les autres postes de son compte de résultat, et obtenir ainsi un montant global de marge commerciale toujours appréciable. C’est ce qui se produit particulièrement pour les marchandises en fin de vie. Voir à ce propos notre sujet sur la matrice BCG.

Dans tous les cas, si la marge commerciale représente un indicateur de performance, c’est bien en étudiant l’ensemble des autres SIG que l’on pourra savoir si elle est réellement bonne.

X.D.

Laissez un commentaire

Centre de préférences de confidentialité

Google Analytics

Google Analytics est un outil Google d'analyse d'audience Internet permettant aux propriétaires de sites Web et d'applications de mieux comprendre le comportement de leurs utilisateurs. Cet outil peut utiliser des cookies pour collecter des informations et générer des rapports sur les statistiques d'utilisation d'un site Web sans que les utilisateurs individuels soient identifiés personnellement par Google. Le cookie "__ga" est celui qui est le plus utilisé par Google Analytics.
En plus d’établir des rapports statistiques d’utilisation des sites web, Google Analytics peut également être utilisé, conjointement avec certains des cookies publicitaires décrits précédemment, pour proposer des publicités plus pertinentes sur les services Google (comme Google Search), sur l’ensemble d’Internet et pour mesurer votre interaction avec les publicités que nous affichons.

Google Analytics
_ga, _gid, _gat

Facebook

Le pixel Facebook est un outil d’analyse qui vous permet de mesurer l’efficacité de votre publicité en suivant les actions entreprises par les personnes sur notre site web. Nous pouvons utiliser les données du pixel pour :

nous assurer que nos publicités sont diffusées auprès des bonnes personnes ;
développer des audiences pour nos publicités ;
profiter des outils publicitaires supplémentaires de Facebook.

fbq
fbq

Onesignal

Cookies permettant :
L'observation des Pages Web visitées qui ont implémenté le SDK et informations sur ces visites (par exemple, durée de session, horodatage, URL de référence)
Quelles notifications push un utilisateur final a été envoyé ?
Des Informations sur les transactions et les interactions de l'utilisateur final avec les applications et les sites Web
Une Adresse IP, à partir de laquelle l'emplacement géographique peut être déduit, ainsi que les informations de configuration du système
Une Adresse e-mail, si elle nous a été fournie.
Des Informations sur le navigateur d'un utilisateur final, telles que le type de langue du navigateur et la version du système d'exploitation (par exemple, Android, iOS); fournisseur de réseau; Paramètres de langue; fuseau horaire
Un identifiant de cookie unique, qui peut identifier de manière unique un utilisateur final (par exemple sous une forme anonymisée ou anonymisée).

_sdk
sdk