Comment développer une marque ?

Dans ce sujet, nous n’abordons pas la création de marque au sens juridique du terme. Nous vous invitons à vous renseigner sur l’INPI et d’autres aspects concernant la création d’une telle chose. Non, le but de cet article est plutôt d’étudier les moyens de développer une marque, d’éviter aussi quelques pièges de conception avant même de considérer que la concurrence est rude !

La marque se justifie-t-elle pour votre entreprise ?

Entreprendre, ce n’est pas forcément développer une marque. Il est de nombreuses entreprises dont la marque est très peu connue mais qui fonctionnent très bien, ont même un énorme succès en toute discrétion. Pour lancer une marque, il faut se demander d’abord si il y a une réelle proposition de valeur sur le ou les produit(s). Mais au-delà, pour pouvoir s’assurer de la potentielle réussite en développement de marque, il faut aussi s’assurer que le concept produit tient la route. Ce qui veut dire qu’il faut revenir aux fondamentaux : S’assurer qu’il y a un besoin et que le produit ou service que vous avez développé a une légitimité qui lui est propre. Beaucoup de personnes confondent ces notions, dessinent un contour flou sur la réalité de leurs services ou produits ; C’est hors de propos et il faut alors revenir le plus souvent sur des choses simples liées à la promotion, la vente et au développement du chiffre d’affaires pour avoir ensuite des stratégies efficientes de croissance.

La communication ne vient que conforter le concept produit

Vous lirez ici et là sur le Web que développer sa marque consiste à mettre ses atouts en avant, notamment dans une stratégie de différenciation vis-à-vis de ses concurrents, ou encore à travailler avec des stratégies d’influences sur les réseaux sociaux. On vous parlera volontiers également de l’interaction du consommateur, de l’engagement, de la mise en abîme des produits avec des égéries, des stars, des gens influents qui ont une communauté. Certes, tout cela est bien pratique mais la réalité est que votre marque n’a de sens que parce que son concept produit est fort. En d’autres termes, faites travailler la Recherche et Développement de votre entreprise avant tout. Il s’agit de coller aux besoins des consommateurs pour ensuite être parfaitement capable d’améliorer par exemple leur quotidien pour des particuliers ou la façon dont ils travaillent si ce sont des professionnels. En vérité, la communication est alors ultra-simple et n’implique pas des budgets engloutissant l’ensemble de vos marges. Lorsque vous détenez quelque chose d’innovant, de fonctionnel et qui répond à un vrai besoin, la communication se fait presque toute seul. Plus besoin de payer des influenceurs (ou presque) pour promouvoir vos produits et services, ils l’utiliseront d’eux-mêmes.

Les outils de communication pour développer sa marque

Pour développer une marque, rien de mieux que de commencer à travailler sa notoriété sur le Web. C’est l’endroit le plus adéquat pour l’information. Sur Internet, les gens prennent de l’information avant d’aller vois par exemple en magasin ou sur les sites spécialisés pour acheter. Cela dit, les places sont de plus en plus chères, on s’en doute et l’Eldorado du Web implique que vous soyez particulièrement actif sur les communautés avant même la sortie de votre marque.

Optez pour l’UX ou l’Expérience Utilisateur. On revient vers une marque dans beaucoup de cas pour sa. Au-delà, le design et la création doivent être particulièrement bien léchés. Quelle facilité ensuite lorsque ces éléments sont présents de réengager les consommateurs et d’amener certains à devenir de réels ambassades. L’ambassadeur, le client qu’il vous faut !

Comme toujours en communication, vous aurez besoin de renouveler vos canaux et envisager des stratégies multi-modales pour mettre en avant les atouts et la promesse de valeur que vous avez parfaitement défini. Mais insistons sur ce point : Si vous voyez vos budgets se décupler au fil du temps, c’est pas bon signe et cela peut supposer que vous ayez mal mis en avant ou mal trouvé votre concept produit.

Les grosses erreurs concernant la notion de marque

La pire des erreurs est a priori de ne pas accepter que l’on peut complètement se planter. Lorsque Lacoste a connu un bon développement dans les années 80 avec sa ligne de vêtements, l’entreprise ne pensait pas avoir plus de succès dans les banlieues des grandes villes que dans les milieux aisés de Neuilly ! Il faut donc accepter de développer une marque sur des sentiers non voulus.

Autre erreur grossière, pensez que l’on est attendu. Jamais, dans l’entrepreneuriat de manière générale, vous êtes attendu ! En réalité, avant même de regarder une marque, l’essentiel des consommateurs regardent le produit avant tout. La marque pour la marque, seuls quelques chanceux y arrivent. Il s’agit donc d’avoir un produit ou un service à la hauteur de vos ambitions. Si vous créez une marque de tee-shirt (bonne chance !), partir sur du produit bas de gamme, c’est accepter de se mettre à dos bon nombre de consommateurs de tous âges (surtout chez les plus jeunes). A vous de voir.

La grosse erreur de penser que l’on va être rentable dès la première année est aussi ce qui vous pend au nez si vous n’établissez pas des budgets (budgets de communication, budgets de distribution, budgets de production, etc.). Il existe des cas assez rare de réussite en quelques mois mais ce n’est pas la norme. De toute manière, si vous lisez ce blog assez régulièrement, vous saurez que le labeur paie généralement un peu plus avec le temps 🙂

X.D