Comment monter un restaurant ? Quelques conseils

Vous avez décidé de vous lancer dans la création d’un restaurant ? Il existe plusieurs choses à savoir pour réussir ce type de projet professionnel. Dans cet article, découvrons ensemble ce dont vous aurez besoin pour y arriver une fois l’emplacement trouvé.

Avoir une cuisine pro avec une ligne de cuisson étudiée

Une ligne de cuisson professionnelle est un type d’équipement de cuisine commerciale utilisé dans les restaurants et autres établissements de services alimentaires. Elle se compose généralement d’une cuisinière avec un ou plusieurs fours, d’un gril et/ou d’une friteuse. Elle est souvent la pièce d’équipement la plus importante dans un projet d’établissement de cuisine professionnelle, car elle est responsable de la préparation de la majorité des repas servis ensuite dans le restaurant.

Afin de s’assurer que les repas soient cuits correctement et de manière constante, la ligne de cuisson professionnelle doit être soigneusement planifiée et conçue, au besoin avec l’aide de professionnels qui montent des plans. Bien entendu, la disposition de la ligne de cuisson, ainsi que le type et la taille de l’équipement, varient en fonction des besoins spécifiques du restaurant ; On ne fait pas la même chose pour une pizzeria traditionnelle et pour un kebab. Cependant, toutes les lignes de cuisson ont un objectif commun : faciliter le travail réalisé dans l’établissement pour produire des aliments délicieux qui répondent aux normes élevées actuelles. Si vous recherchez des solutions pour de tels aménagements, il existe des sites Internet spécialisé comme celui-ci.

adapter la ligne de cuisson

Adapter la ligne de cuisson à son activité est essentiel

Se procurer les solutions d’aménagement des salles

Tables, chaises, couverts, nappes, décoration intérieure… Autant d’éléments qu’il faudra également vous procurer en essayant de respecter les standards de votre profession. Évidemment, le mieux est ici d’observer les concurrents directs dans votre environnement d’implantation. Si vous lancez une pizzeria, l’ambiance italienne est souvent une valeur sûre. Si vous lancez un restaurant gastronomique, il faudra soigner la décoration avec des éléments visuels comme des vases, des miroirs, des tableaux et peintures même.

Dans tous les cas, c’est ici que vous prendrez soin de suivre aussi vos instincts de décorateurs jusqu’à demander la confirmation de vos choix auprès de professionnels qui réalisent ce type d’aménagements. Parfois aussi, les éléments de cuisson que nous évoquions précédemment sont ouverts au public ; Ce type de fonctionnement a le mérite de créer un caractère chaleureux au restaurant. Dans ce cas, vérifiez que le matériel choisi soit en cohérence avec vos choix esthétiques.

etudier le nombre de couverts

Étudier le nombre de couverts pur ensuite établir des prévisions

Définir le nombre de couverts possibles est essentiel

Cela se fait en plusieurs étapes et cela impacte les aménagements comme la cuisine évoquée ci-dessus. Ainsi, Il faut prendre certains aspects en compte pour bien déterminer le nombre de couverts possibles dans un restaurant. Le premier est le nombre de couverts par jour. Cela dépendra du nombre de tables et de chaises dans le restaurant, ainsi que du nombre de personnes pouvant être assises à chaque table.

Si votre choix d’emplacement est cohérent et que vous communiquez de la meilleure des manières, le nombre de couverts par jour est ainsi assez facile à estimer. Cependant, il faudra aussi étudier celui envisagé chaque semaine. Il dépend du nombre de jours d’ouverture du restaurant et du nombre de couverts pouvant être servis chaque jour. Enfin, il faut penser de la même manière pour un mois complet, sachant qu’il existe une saisonnalité. De là, des prévisions en termes de réassorts sur la nourriture, le nombre de postes de salariés à avoir et sur le chiffre d’affaires sont possibles.

Établir un prévisionnel d’activité en se basant sur une dépense moyenne

Puisque vous connaissez votre nombre de couverts au jour, au mois et à l’année (en tenant compte des congés annuels et de périodes basses durant lesquelles vous pourrez réduire les chiffres estimés), vous pouvez déterminer votre chiffre d’affaires prévisionnel. Les charges liées aux achats de marchandise sont toujours à considérer comme un pourcentage de ce CA. Les charges fixes comprenant le loyer, l’électricité (pensez à choisir du matériel de cuisine très performant et si possible peu coûteux en énergie), l’eau, les salaires avec cotisations sociales et patronales sont également estimés grâce à votre étude précédente.

Vous disposez donc d’un potentiel Compte de résultat prévisionnel qui vous permet d’établir des SIG (Soldes Intermédiaires de Gestion) et de premiers éléments sur vos besoins de financement. Pour compléter ce travail préparatoire, il vous faut donc évaluer la rotation des stocks, observer le BFR (Besoin en Fonds de Roulement) qui est relativement faible dans les métiers de la restauration. A partir de ces derniers éléments, le début du prévisionnel d’activité que vous présenterez aux financeurs est amorcé.

C.S.

Laissez un commentaire