Déterminer le prix de cession interne des centres de profit

Dans une entreprise ou une organisation donnée, on pourrait définir et dire que les cessions internes concernent les transactions internes effectuées par un département au profit d’un autre. Le prix de cession interne est celui auquel sont valorisées ces mêmes transactions. En pratique, les cessions internes génèrent un produit pour le centre prestataire et une charge pour le centre client. Ainsi, et de manière factuelle, une usine et un département commercial deviennent des centres de profit.

Comment déterminer par étapes le prix de cession interne ?

Pour arriver à déterminer le coût de la cession interne, il faut procéder par étapes. Ainsi :

  1. Commencez par définir les coûts qu’il vous faudra prendre en compte. Ainsi, tous les coûts d’un département sont prix en compte excepté les coûts marginaux. Pour étudier la question des consommations, il faut ici se référer au nombre d’unités d’œuvre de base.
  2. Ensuite, dans une seconde étape, il vous faudra organiser les négociations de prestations et de prix en définissant les prestations repérables par le centre client (comme les salaires et les opérations bancaires), le niveau de service attendu (la qualité, la disponibilité, la fiabilité), les responsabilités du fournisseur comme les erreurs de développement, une machine en panne, le coût de la sous-traitance, les nouveaux investissements à l’instar des études amorties sur plusieurs années.
  3. La troisième étape, de synthèse, permet de déterminer le prix de cession interne. En réalité, il existe plusieurs méthodes ici comme le prix de marché (il faut que ce soit possible et comparable sur le marché), le coût réel que l’on connaît a posteriori avec toutefois le risque que la performance supposée du centre fournisseur se répercute sur les autres, le coût réel associé à une marge, le coût standard qui a le mérite de responsabiliser le fournisseur sur ses coûts réels.

Pour que la communication interne sur la cession se fasse dans les meilleures conditions, il est important de contractualiser le tout en mettant en place une synthèse simple des l’impact des coûts qui sera envoyée aux centres consommateurs et aux centres prestataires.

Intérêt et conseils sur la mise en place

Il est considéré, parmi les méthodes de détermination du prix d’un centre interne, que la technique des coûts standards est la plus efficace et la plus lisible pour le client interne. Cela permet d’intégrer une norme et d’isoler les surcapacités avec le risque toutefois d’inciter à réduire les coûts au détriment de la qualité.

En pratique, il faut aussi avoir à l’esprit que la politique de prix de cessions internes est souvent source de conflit entre les responsables opérationnels Il faut donc avoir en ligne de mire l’intérêt global de l’entreprise et une personne indépendant, un contrôleur de gestion par exemple, sera plus à même de fixer ces prix de cessions de manière impartiale. Cela dit, ces formes de restructurations sont un bon moyen de motiver les managers et d’organiser l’entreprise en centres de profits internes, une manière d’optimiser la performance globale donc en responsabilisant chaque département sur ses objectifs.

X.D